C'est quoi la Social Tech ?

Pour une "permaculture numérique" - écosystèmes génératifs basés sur l'économie sociale et numérique : consolider et déployer les "Social Tech" en Europe

Relation between state, economy and civil society under a P2P model

À la croisée des modèles libriste et démocratique de l'économie sociale et solidaire

La Social Tech, selon Wikipédia et la journaliste Chrystèle Bazin, c'est l'utilisation de la technologie au service de l'action sociale, sociétale et citoyenne : agir sur les inégalités, tisser de nouvelles solidarités, ou encore produire de l'innovation sociale. En mobilisant les capacités technologiques, la social tech promet à chacun la possibilité d'agir au service de l'intérêt général.

La Social Tech est donc constituée de modèles technologiques qui s'appuient sur les acteurs et les infrastructures de l'économie sociale et solidaire pour proposer des systèmes à fort impact social et environnemental. La mutualisation des infrastructures permet de réduire les coûts de fonctionnement, la valeur générée est redistribuée de manière équitable aux acteurs et l'infrastructure est gouvernée de manière démocratique. Les modèles se sont multipliés en Europe et dans le monde et sont prêts à être démultipliés.

L'économie sociale doit entrer dans l'ère numérique

Une telle transition est nécessaire pour préserver notre patrimoine social immatériel, qui est au cœur du modèle européen et de la cohésion, mais aussi pour accélérer la transition sociale et écologique.

Plutôt qu'une destruction créatrice schumpétérienne, considérons l'"upcycling" numérique de l'économie sociale comme une espèce indispensable à la survie de l'écosystème social et solidaire européen. Comme tous les acteurs économiques, les organisations de l'économie sociale doivent conduire un changement profond de leur organisation, intégrer une culture de l'innovation à tous les niveaux et faire évoluer leurs équipes.

Il est temps pour l'économie sociale d'adopter la technologie non pas comme une fin en soi, mais comme un moyen d'améliorer, de maintenir et de renforcer ses modèles, ses emplois, son influence et son impact sur les bénéficiaires finaux.

"Les organisations de l'économie sociale doivent mener un changement profond dans leur organisation, intégrer une culture de l'innovation à tous les niveaux, et mettre à niveau leurs équipes"

Public-commons cooperation protocols (Bauwels and Onzia, 2017)

A long terme, pour pouvoir générer toute la valeur issue du croisement entre l'économie sociale et l'économie numérique, et favoriser son démarrage, il est nécessaire de reconsidérer la production de valeur non seulement économique mais aussi sociale et environnementale (mesurée en termes d'épargne collective) afin de pouvoir mettre en place un système de rémunération de la valeur citoyenne. Il s'agit d'une condition nécessaire au "transinvestissement" (D. Kleiner et B. Gottlied, 2016).

Cela implique une refonte des systèmes comptables nationaux afin d'inclure cette valeur. La société civile deviendrait productive grâce à la participation des citoyens à la création collaborative de la valeur collective. Avant de pouvoir généraliser cette nouvelle comptabilité et ces "communs", il faut pouvoir les prototyper au niveau européen, en créant des pôles de compétitivité autour des Services d'Intérêt Général (SIG) et des Communs (gestion de l'eau, alimentation durable, énergie, réseaux numériques, postaux et télécoms, etc...).

Un manifeste pour une véritable économie collaborative

À cette fin, nous soutenons les propositions des chercheurs européens Michel Bauwens et Vassilis Kostakis dans leur Manifeste pour une économie véritablement collaborative (2018).

Comme ils le recommandent, pour basculer d'une existence "micro" à une existence "macro", le prototypage de ces types de solutions nécessite une "institutionnalisation" (à la fois en termes d'assouplissement ou d'ouverture des cadres réglementaires pour permettre l'expérimentation et en termes de garantie financière) de trois catégories de systèmes, dont la codépendance et l'identification constituent les conditions du passage à l'échelle.

    Communauté génératrice

    Coalition entrepreneuriale

    Infrastructure légale

    Défendre la Social Tech et sa vision au niveau européen

    Depuis sa création, le Social Good Accelerator est engagé dans un dialogue permanent avec les pouvoirs publics pour maintenir notre vision et défendre la Social Tech. À cet égard, la Commission européenne propose souvent des consultations ouvertes pertinentes sur ces questions. Pour y répondre, notre communauté rédige un policy paper. Dans une démarche de transparence, tout le monde peut accéder à ces soumissions et à ces recommandations.